KILRONE

Publié le par Fabrice Debaque

Auteur: Louis L'Amour

Titre original : Kilrone

traducteur : Marcel Henry

numéro 32 de la collection Galop éditée chez Dupuis

KILRONE
KILRONE

1ère phrase : « Betty Considine mit sa main en visière pour mieux distinguer le cavalier qui passait la barrière »

Kilrone est un western très classique basé sur l'héroïsme et l'amour. Les hommes ont vécu des aventures malheureuses qui leur ont forgé un caractère d'airain ou, au contraire, les ont détruits. Les femmes sont les gardiennes des lieux, elles continuent, inlassables, à faire tourner le monde. L'ennemi, c'est évidemment l'indien mais aussi les profiteurs égoïstes prêts à tout pour s'offrir une place au soleil. Si l'auteur conçoit que le premier a des raisons de se battre, il n'accorde aucune excuse aux autres qui ne méritent que la corde. Ceci dit, l'histoire est bien ficelée, les personnages sont attachants et sonnent vrais, l'auteur se garde de tout manichéisme et fait montre parfois d'une certaine ironie. Au final, un western épique bien raconté et très agréable à lire.

première édition américaine de Kilrone

première édition américaine de Kilrone

Lorsque l'on cherche un écrivain américain de western, le nom de Louis L'Amour, pseudonyme de Louis Dearborn LaMoore, vient tout de suite à l'esprit. Il a écrit plus de 100 livres pour la majeure partie des westerns entre 1953 et 1988, l'année de sa mort. Pour de plus amples renseignements, je vous invite à visiter le site de Matthieu Letourneux où vous trouverez une biographie, une bibliographie des œuvres publiées en français ainsi que quelques liens vers des sites américains.

 

Antérieure de deux ans au Masque Western, la collection Galop de Dupuis est née en 1965 et a disparu en 1968 après avoir publié 32 titres. Elle fut dirigée par Willy Courteaux qui tint en même temps les rênes de la collection policière, Mi-Nuit, laquelle eut d'ailleurs la même durée de vie. La présentation des livres varia assez peu sur les quatre années d'existence. La première de couverture constituée d'une scène de western est empruntée aux graphistes et peintres américains. Sur celle-ci, le titre se présente en gros caractères, le nom de l'auteur écrit en plus petit. Une courte phrase d'introduction s’ajoute au tout. Cette présentation fut reprise des éditions américaines comme Ban Tam par exemple. En haut à gauche, apparaît le logo de l'édition : un cheval de rodéo souligné par le mot GALOP en arc de cercle. La tranche du livre noire comporte le logo, le titre et l'auteur du livre, le numéro dans la collection et un D pour rappeler l'éditeur Dupuis. Sur la quatrième de couverture rouge uni sont inscrits en blanc le logo de la collection, la mention « GRANDS RÉCITS D'AVENTURES » le titre et l'auteur et enfin, le texte de présentation du livre. À partir du numéro 27, sur la première de couverture fut ajoutée la mention « LES GRANDS AUTEURS DE WESTERN » dans un rectangle jaune avec, à gauche, le logo en noir sur fond blanc

Le Masque Western a réédité 3 romans parus dans la collection Galop sous des titres différents ce qui rend leur identification difficile :

Un tueur nommé Shotgun (Galop 12) devient La battue infernale (Masque Western 203)

KILRONE
KILRONE

La légende de Lonnie Hall (Galop 27) devient Le justicier fantôme (Masque Western 175)

KILRONE
KILRONE

L'étranger de Bishop Valley (Galop 11) devient Rock Bannon (Masque Western 229)

KILRONE
KILRONE

La liste des titres parus dans la collection Galop est disponible ici

Willy Courteaux est un journaliste néerlandophone célèbre en Belgique. Il a travaillé longtemps pour le magazine Humo (un hebdomadaire très irrévérencieux) où il s'occupait des programmes télé et du courrier des lecteurs. Il a aussi officié pour la télévision. Il est encore très connu pour sa monumentale traduction de Shakespeare en néerlandais. Sans doute à cette notoriété mais aussi parce que la revue Humo se trouvait être à ce moment-là une publication Dupuis que Willy Courteaux fut choisi comme directeur des deux collections, poste qu'il tiendra jusqu'au dernier titre..

KILRONE

Presque tous les livres de la collection proviennent des USA. On y retrouve les auteurs américains spécialisés dans le western comme Louis Lamour, Ray Hogan, Cliff Farrell, etc. Il existe cependant un ouvrage atypique « Un inconnu dans Galah » (Stranger in Galah ), écrit par un écrivain australien : Michael Barrett ; l'intrigue se déroule en Australie et à l'époque moderne, on est donc loin du western. Cependant, il s'agit toujours d'un ouvrage anglophone. J'ai recensé une petite dizaine de traducteurs pour l'ensemble de la collection. Certains d'entre eux, Marcel Henry par exemple ont aussi travaillé pour la collection Mi-Nuit. Les livres de la collection Western avait une taille limitée à 180 pages, du moins au début, ce qui obligeait les traducteurs à couper dans le texte si celui-ci était trop long. Dans la collection Galop, le nombre de pages variaient suivant les titres, les traducteurs pouvaient donc plus facilement être fidèles au texte.

Voici par exemple, le texte original et la traduction de Kilrone chez Dupuis.

KILRONE

Un autre exemple pour « Un tueur nommé Shotgun » (Galop 12 et Masque Western 203) : le texte original, le texte traduit dans la collection Galop et sa nouvelle traduction dans la collection Western.

Texte original
Texte original
Texte original

Texte original

Traduction Galop
Traduction Galop

Traduction Galop

Traduction Masque Western
Traduction Masque Western

Traduction Masque Western

Les illustrations de couverture proviennent, elles aussi, des USA. Elles sont malheureusement très difficiles à identifier. Pour l'instant je n'ai réussi qu'à déterminer celle du numéro 15 : Frank McCarthy.

Vous trouverez les couvertures des livres que je possède ici

Publié dans Belge, Dupuis

Commenter cet article