Une tombe sous les hévéas

Publié le par Fabrice Debaque

Auteur  Jean-Claude Fiard

numéro 1 de la collection Vidocq aux Éditions Cœur de Vey (107 Rue du Cherche-Midi, Paris VIème) paru en 1959.

 

Une tombe sous les hévéas

Résumé  La quatrième de couverture donne un résumé très fidèle du roman

Une tombe sous les hévéas

Première phrase : Sommeillant dans un rocking-chair rongé par les vers, Fournier se balançait mollement, bercé par les craquements et les plaintes du vieux fauteuil à bout de souffle, sous la véranda qui courait tout autour d'un solide bungalow de sapin juché sur des troncs mal équarris à trois bons mètres du sol.

 

Un roman policier très documenté mâtiné d'espionnage au temps de la guerre d'Indochine. Les nombreux détails sur la vie quotidienne amène à penser que l'auteur a vécu au Vietnam.

 

Une tombe sous les hévéas

C'est le seul élément biographique que je pouurai fournir.

Cependant, trois titres de notre auteur ont été publiés dans les collections espionnage des Éditions du Masque.

 

Orage sur la plantation n° 17 de la collection Espionnage du Masque paru en 1963

Des raisons pour mourir n° 5 de la collection Charles Exbrayat au Masque paru en 1963

Quand chante le tamboura n° 15 de la collection Charles Exbrayat au Masque paru en 1964

 

Une tombe sous les hévéas
Une tombe sous les hévéas
Une tombe sous les hévéas

Trois autres titres étaient prévus dans la collection Vidocq :

N° 2 : Méfie-toi Jonathan par Bruno Montaigu

N° 3 : Tilt pour Monsieur Murdock par Jean Guilbart

N° 4 : Le froid de l'aube par Philippe Aumond

Une tombe sous les hévéas
Une tombe sous les hévéas

Je n'ai pas trouvé la moindre trace de l'édition de ces trois livres, il est donc très vraisemblable qu'ils n'ont jamais été édités. La collection Vidocq ne contient donc qu'un seul titre. Par ailleurs, Les Éditions Cœur de Vey ne furent pas non plus très prolifiques puisqu’elles n'auraient édité que quatre titres dans des genres très divers.

 

Le directeur de la collection, Jean de Wenger, sous le pseudonyme d'Henri Bourgenay, est l’auteur d'un Signe de Piste : Sang et Or, numéro 68 de la collection, illustré par Pierre Joubert, publié pour la première fois en 1954 et régulièrement réédité. Il y conte les aventures de sept jeunes chouans luttant contre les soldats de la Révolution. Plus de renseignements ici

 

Une tombe sous les hévéas

En 1957, parut toujours chez Signe de Piste au n°104 Ephelia, l'île des enfants perdus illustré cette foi-ci par Michel Gourlier.

Une tombe sous les hévéas

Commenter cet article